Quels sont les aliments interdits dans l’alimentation des chiens ?

Les chiens sont classés comme omnivores, ce qui signifie qu’ils peuvent manger à la fois des aliments d’origine végétale et animale. Cependant, « pouvoir manger » ne signifie pas qu’ils devraient manger tout et n’importe quoi. Certains aliments sont nocifs, voire toxiques, pour les chiens.

Le chocolat : problèmes cardiaques

Après la lecture de cet article, vous saurez enfin quelle alimentation pour chien de race vous devriez choisir. Il n’y aura plus de risque d’accident. Car, même une confiserie, en apparence anodine, peut devenir un poison pour votre chien. C’est le cas du chocolat. Ce dernier contient de la théobromine, qui est toxique pour les chiens. La théobromine est similaire à la caféine et appartient à la même classe de molécules : les méthylxanthines. Chez les chiens, la théobromine est métabolisée beaucoup plus lentement que chez les humains. Cela signifie qu’elle reste longtemps dans leur organisme et s’y accumule jusqu’à atteindre une quantité qui leur est toxique et nocive. Même s’ils ne consomment qu’une petite quantité de chocolat, l’accumulation de la théobromine peut leur être fatale. La sensibilité des chiens à la théobromine varie en fonction de leur taille, de leur race et de leur état de santé général. Mais, dans tous les cas, cet aliment peut les tuer.

Qu’arrive-t-il si jamais votre compagnon à quatre pattes ingurgite du chocolat ? Les vomissements et la diarrhée sont souvent les premiers signes d’une intoxication au chocolat. Puis, le chien devient agité ou nerveux. Il est en hyperactivité. La théobromine affecte son cœur entraînant un rythme cardiaque irrégulier : tantôt il fait des palpitations, tantôt il fait des arythmies. Lorsque son état s’aggrave, le chien est en proie à des tremblements musculaires et peut même faire des convulsions. La gravité de l’intoxication dépend de la quantité de chocolat ingérée et du type de chocolat. Le chocolat noir et le cacao en poudre contiennent une quantité élevée de théobromine. Ils sont donc plus dangereux que le chocolat au lait ou le chocolat blanc.

Les raisins frais et secs : insuffisance rénale

Ils causent une insuffisance rénale aiguë qui débouche sur la mort de l’animal. Ce qui est préoccupant, c’est que le mécanisme d’empoisonnement des chiens par les raisins n’est pas complètement compris. Il semblerait que certains chiens soient plus sensibles que d’autres à ce fruit. En clair, certains chiens mangent ces fruits sans montrer de signes immédiats de maladie, tandis que d’autres développent une insuffisance rénale après avoir mangé ne serait-ce qu’une petite quantité.

Les symptômes suivants surviennent quelques heures après l’ingestion :
– vomissements,
– diarrhée,
– léthargie,
– perte d’appétit,
– douleur abdominale,
– diminution de la production d’urine,
– déshydratation.

L’allium et l’anémie

Les oignons, l’ail, les échalotes et les poireaux sont toxiques pour les chiens. Ces aliments contiennent des composés sulfurés qui causent de l’anémie hémolytique chez les chiens. Cette pathologie est une destruction des globules rouges à un rythme beaucoup plus rapide que celui de leur production. À titre d’exemple, on peut prendre le cas des oignons et de l’ail. Ces derniers contiennent du disulfure d’allyle et du disulfure de propyle qui fragilisent les globules rouges. Celui-ci risque alors de se rompre à tout moment. Même de petites quantités d’oignons ou d’ail sont nocives pour certains chiens, surtout s’il en consomme régulièrement. Le poison s’accumule petit à petit dans son organisme. L’apparition des symptômes prend donc plusieurs jours et non immédiatement après l’ingestion d’oignons ou d’ail ou d’un plat qui en contiennent. L’anémie se manifeste par une faiblesse, un essoufflement, des muqueuses (par exemple : les gencives) qui deviennent pâles, une urine de couleur foncée, et parfois une jaunisse (jaunissement de la peau, des yeux ou des gencives). Ce sont des condiments très présents en cuisine. En conséquence, soyez vigilant avec les restes de table qui pourrait contenir ces ingrédients.

Deux substances : caféine et alcool

En cas d’ingestion accidentelle par le chien de produits ou d’aliments ou boissons contenant de la caféine ou de l’alcool, emmenez-le tout de suite chez le vétérinaire. La dose toxique de caféine chez les chiens est estimée à environ 150 milligrammes par kilogramme de poids corporel. Cela signifie que même une petite quantité de caféine peut être dangereuse pour un petit chien. Les signes d’intoxication à la caféine chez les chiens sont l’hyperactivité, des tremblements, une fréquence cardiaque rapide, de l’hypertension, une hyperthermie (augmentation de la température corporelle), des convulsions, et la mort. Ces symptômes apparaissent dans les 30 minutes après ingestion.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.