Chien peureux : quelle éducation lui donner ?

Un chien éprouve de la peur face à ce qui lui est inconnu. La peur est donc une réaction des plus naturelles chez l’espèce canine. Tout ce qu’il ne connaît pas, ce qui sort de son environnement familier et de son quotidien, il s’en méfie.

La peur est normale

Le bruit des voitures, le bruit du moteur de la moto toute neuve de son maître, ou le son inhabituel du sèche-cheveux que madame vient d’acheter peut effrayer un chien. La peur peut aussi être du fait du bruit de la ville ou la ville elle-même, de la présence d’animaux ou de personnes qui ne lui sont pas familiers. La peur est, pour un chien, dans un premier temps, une façon de se protéger. Tous ses sens sont alors en éveil et il perçoit parfaitement tout ce qui l’entoure à ce moment-là. Si un chien montre de la peur en gémissant ou en se cachant face à ce qui lui est étranger, il ne faut pas paniquer. Sa peur est un instinct de survie.

Lorsque la peur est excessive

Qu’un chien ait peur face à ce qu’il ne connaît pas, c’est normal. Mais si la peur devient excessive, c’est une autre chose. Son maître n’arrive pas à le calmer, l’apaiser ? Il a absolument peur de tout, sans exception ? Une éducation s’impose dans ce cas. Celle-ci repose en grande partie sur le comportement du maître. Ce dernier doit faire preuve d’une conduite irréprochable et faire sentir à son animal qu’il est là pour lui et qu’il est, par conséquent, en sécurité. La première attitude à adopter, c’est de ne pas réagir de manière excessive. Il faut surtout éviter de le caresser, dans l’espoir de le rassurer. Car dans l’esprit d’un chien, ce geste veut dire plutôt que le maître est d’accord avec lui sur la raison de sa peur. Celle-ci s’en retrouve renforcée au lieu de se dissiper.

L’éducation adaptée pour un chien peureux

Les accessoires de dressage pour chien sont nombreux. Mais pour qu’un dressage soit une réussite, le maître ne doit pas compter que sur ces accessoires. Il doit travailler son attitude et adopter les comportements adéquats. Avec un chien peureux par exemple, il doit s’abstenir de faire certains gestes et réflexes. Il est notamment inutile de crier lorsque son chien a peur, car on confirme la légitimité de la crainte de celui-ci. Et cela n’est pas pour le rassurer, car il sent que son maître aussi perd sa sérénité. Ce qui marche dans ce genre de situation, c’est de garder son calme et son sang-froid, de montrer une maîtrise de soi sans faille. Le chien ressent tout cela, ce qui va lui redonner confiance. En gros, s’il voit que son maître n’a pas peur, cela signifie que lui aussi n’a aucune raison d’avoir peur. Le maître doit donc se poser comme un modèle pour son chien dans le but de l’aider à devenir moins peureux, et améliorer ainsi son comportement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © 2018 - Club-bouvier-des-flandres.net - Tous droits réservés